Logistique

"Réduire sa consommation d’énergies primaires de 20 % était un objectif parfaitement atteignable avec les technologies classiques, mais l’abaisser de 50 % est aujourd’hui une vraie révolution...

... Il faut à la fois travailler sur la sobriété énergétique des équipements (systèmes d’éclairage et chauffage performants…, gestion fine des usages énergétique) et également sur l’enveloppe du bâtiment(conception bioclimatique)". C'est ce qu'a déclaré Stanislas Grassien, directeur du département R&D et Innovations du groupe GSE.

Depuis le 1er février, les critères du référentiel HQE relatifs à la consommation énergétique des entrepôts logistiques et des bâtiments tertiaires s’est durcie. Depuis cette date, ces derniers doivent ainsi réduire de 50 % leur consommation d’énergie primaire pour prétendre à la certification environnementale HQE. "Aujourd’hui, grâce à la pratique de la HQE sur de nombreuses opérations, nous avons réussi à anticiper ces mesures en validant sur les différents usages de l’énergie les performances intrinsèques des appareillages (rendement des chaudières et des terminaux de ventilation par exemple) et de l’enveloppe du bâtiment (isolation thermique, apports solaires par les vitrages et lanterneaux,…) . Ces connaissances nous permettent de concevoir une approche inédite et nouvelle car très globale et très analytique dans la recherche du meilleur compromis possible entre les volets économiques, environnementaux et le confort des utilisateurs", poursuit Stanislas Grassien.