Commerce

A l’aube d’un nouveau Millénaire

Seize ans. Il se sera écoulé seize ans pour que le centre commercial Le Millénaire à Aubervilliers, qui ouvre ses portes le 27 avril, voit enfin le jour. Avec trois étapes clés : fin 1995 (les premières études), septembre 2008 (le lancement des travaux) et avril 2011 (la livraison). « En temps et en heure », précise Serge Grzybowski, président d’Icade 64.03€ | -0.30% , l’un des deux co-investisseurs du projet avec Klépierre 35.13€ | +1.65% , non sans humour. L’investissement est à la hauteur de l’attente : 400 M€ que se partagent les deux foncières.

Au-delà du calendrier exceptionnellement long, le Millénaire est emblématique à plusieurs titres. Par sa taille, tout d’abord, il est, avec ses 56 000 m² de commerces (140 boutiques dont 18 moyennes unités, une locomotive Carrefour de 4 100 m² et un parking de 3 000 places), le plus grand des centres commerciaux construit en France depuis 10 ans et depuis Val d’Europe.

Par son ambition urbaine, ensuite, Le Millénaire s’inscrit comme « un projet urbain plus qu’un centre commercial », souligne Patrick Braouezec, président de la Communauté d'agglomération Plaine Commune. Un projet qui vient combler un grand vide au Nord-Est de Paris, en manque chronique d’équipement commercial. « Le Millénaire s’inscrira, après Créteil Soleil et Val d’Europe, dans l’histoire des centres commerciaux réussis, qui se sont tous construits au sein d’un environnement où la ville était en croissance », théorise Laurent Morel, président du directoire de Klépierre.

Emblématique, Le Millénaire l’est aussi par la place faite aux nouveaux concepts commerciaux. Près de 35 % des enseignes qui ont signé – la commercialisation est aboutie à près de 95 % - est inédite en centre commercial et en France. L’exemple le plus frappant est sans doute OVS Industry, n°1 du prêt-à-porter tendance en Italie avec près de 300 magasins, qui ouvre, au Millénaire, son premier magasin en France sur 850 m².

Enfin, Le Millénaire est le dépositaire d’une empreinte architecturale forte. Signée Antoine Grumbach, l’un des architectes du Grand Paris, elle revisite l’esprit des anciens Magasins Généraux de Paris sans jamais tomber dans le pastiche. L’apport de la verrière – sur 10 000 m² - éloigne Le Millénaire du concept classique du centre commercial régional.

Avec Le Millénaire, une nouvelle génération de centre commercial semble éclore. Plus vert, plus urbain – même si l’accès reste le point noir -, plus soigné sur le plan architectural : Le Millénaire devrait en être le premier des spécimens.