Bureau

« Maison commune »

L’une des grandes recherches d’utilisateurs qui agitent traditionnellement le marché vient de se poser. Veolia Environnement a choisi Aubervilliers et le site du Millénaire pour installer son nouveau siège social en partenariat avec Icade 64.85€ | +2.13% .

Le choix du groupe s’inscrit dans une tendance de fond, qui dépasse celle de la simple mode. D’abord, Veolia Environnement fait un choix d’entreprise avant de faire un choix immobilier. Le projet, baptisé « Maison commune », s’inscrit en premier lieu dans une volonté de refondre les process. « En facilitant les synergies et la transversalité, [le nouveau siège] nous aidera à devenir une entreprise encore plus intégrée », écrit le PDG Antoine Frérot à ses collaborateurs. Une démarche qui va plus loin que la simple rationalisation de sites. Dans ce sens, Veolia Environnement s’inspire du Crédit Agricole, qui refond son organisation Métiers autour de son nouveau campus Evergreen, à Montrouge. Cette dimension managériale bouscule la cartographie traditionnelle des quartiers d’affaires. Après le centre de Paris, on n’hésite plus à quitter le sacro-saint ouest parisien pour se regrouper sur les dernières opportunités foncières proches de la capitale.

Campus ensuite. Le projet de Veolia Environnement, s’il n’est pas encore connu, vise à accueillir 4 000 collaborateurs sur un total de 110 000 m². C’est donc une ville dans la ville qui va s’organiser au travers d’un campus à l’instar de plusieurs groupes du CAC 40, Thales et son programme de 87 000 m² à Gennevilliers étant le dernier exemple tangible. Il est aujourd’hui une volonté farouche des grandes entreprises de se rassembler autour d’un campus au détriment de la tour, symbole de l’attractivité économique des villes monde – et Paris en fait partie – étonnamment rejetée par les entreprises.

Dernier point enfin, et peut-être le plus inquiétant pour les acteurs du marché. Les grandes demandes des utilisateurs n’ont pas trouvé chaussure à leur pied dans le stock existant. SFR, Thales et Veolia Environnement ont finalement opté pour une opération clé-en-main faute d’offres proposées par les investisseurs. Le signe qu’au-delà d’une certaine taille, les opérateurs ne veulent ou ne peuvent plus prendre le risque. En sécurisant le foncier, ils s’assurent un minimum de revenus, mais passent à côté d’un incroyable jackpot. Car il existe une réelle prime à la taille, Carlyle et son site d’Evergreen ne saurait nous démentir.