Hôtels/Loisirs

L’hôtellerie à la fête en avril 2011

En partenariat avec

Le marché hôtelier français, dans sa quasi-totalité, a retrouvé des couleurs en avril, après un mois de mars contrasté, selon la dernière analyse des performances hôtelières de Deloitte. En particulier l’hôtellerie haut de gamme, qui enregistre jusqu’à + 21% d’augmentation de la fréquentation pour les 4/5 étoiles supérieurs. « La croissance des prix moyens est plus modérée mais reste satisfaisante. » En 4 et 5 étoiles, le taux d'occupation des hôtels s'est amélioré de 11,8% et le prix moyen payé par chambre a augmenté de 7%. En avril, le RevPAR (revenu par chambre disponible, principal indicateur de l'hôtellerie qui combine taux d'occupation et prix moyen payé) s'est amélioré de 19,7% (10,6% sur les 4 premiers mois de l'année). Pour les 3 étoiles, le RevPAR progresse de 8,1% et de 3,1% pour l'hôtellerie plus économique (2 étoiles). Paris enregistre les plus fortes hausses (+26,2% pour le RevPAR des 4 et 5 étoiles).
L’hôtellerie haut de gamme de province enregistre elle aussi un bon mois d’avril : Avignon, Bordeaux, Cannes, Dijon, Nice ou Strasbourg affichent, comme Paris, des progressions à deux chiffres. « Le gain important de RevPAR, jusqu’à + 32,4% à Bordeaux, s’explique essentiellement par la très forte hausse des taux d’occupation, alors que les prix moyens tendent à stagner, voire à diminuer. »
Des résultats à comparer au mois d’avril 2010, durant lequel le trafic aérien avait été très perturbé par l’éruption d’un volcan islandais. « L’excellente fréquentation des hôtels français constatée en ce mois d’avril, symbolisée par le retour de la clientèle étrangère, permet d’envisager un second trimestre positif », anticipe Deloitte.

Mots-clés : Deloitte