Green

Avec le contrat de performance énergétique, nous ne sommes pas dans une logique de pénalité, mais de réparation.

C'est ce qu'a déclaré Olivier Ortega, avocat associé du cabinet Lefèvre Pelletier & Associés et auteur du rapport remis en mars 2011 à Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l'Environnement, sur les CPE, lors de la conférence FPC du groupe sur le Développement durable, organisée par la RICS France en partenariat avec France GBC.

Lors de cette conférence, Olivier Ortega a expliqué comment concevoir et conclure un CPE, et a rappelé ses objectifs : améliorer la performance énergétique des bâtiments, en réduisant la consommation d'énergie. "Les opérateurs ont accepté qu'ils devaient assumer 100% de l'écart si les objectifs n'étaient pas atteints. La réparation, c'est la philosophie de la garantie de la performance énergétique", a-t-il précisé.