Logement

"Nous sommes entrés depuis plusieurs mois dans une période où le marché devient illisible pour les particuliers. La hausse des prix à Paris pourrait faire penser que la dynamique de 2010 continue en 2011. Pourtant, la situation n’a plus rien à voir", ...

Sébastien de Lafond

estime Sébastien de Lafond, président et fondateur de MeilleursAgents.com, en commentaire de la dernière édition du baromètre mensuel des prix de l'immobilier résidentiel à Paris publié par l'agence. "Les prix montent à Paris et dans les banlieues aisées, mais plus ailleurs. Partout, le nombre de transactions est en baisse, car les acheteurs ne se précipitent plus sur tout ce qui est proposé, souvent trop cher. Moins nombreux et moins pressés, les acheteurs payent le prix fort pour des biens de qualité ou de valeur inférieure à 250 000 euros, mais ils négocient fort ou boudent le reste", conclut-il.