Hôtels/Loisirs

Si on n'y prend pas garde, l'investissement hôtelier ne trouvera sa rentabilité que dans la spéculation qui est loin d'être saine.

C'est ce qu'a déclaré Georges Panayotis, président de MKG Group, dans son dernier edito intitulé "L’hôtellerie française doit sortir du piège immobilier", publié sur hospitality-on.com

"Le niveau des prix hôteliers actuels ne correspond plus à la logique de la loi du millième, qui vole en éclat à cause de la spéculation foncière et immobilière. Le marché n’est pas prêt à accepter une hausse pourtant économiquement justifiée et même souhaitable pour assurer des marges décentes et des conditions de travail dignes d’un pays occidental. Seule l’hôtellerie économique arrive à tirer son épingle du jeu en réinventant un produit "light" supprimant toute intervention humaine à grands renforts de technologies nouvelles et de design moderne. Mais le problème se pose sérieusement dès que les hôtels montent en gamme car la dimension immobilière fausse tous les calculs. Avec les coûts engendrés et la montée des charges les ratios de gestion explosent et la rentabilité des opérations diminue. Si on n’y prend pas garde, l’investissement hôtelier ne trouvera sa rentabilité que dans la spéculation qui est loin d’être saine", écrit-il.

Mots-clés : Georges Panayotis, MKG