Commerce

36% - C'est le recul des volumes engagés en commerces depuis le début de l'année 2011, par rapport au 1er semestre 2010, selon Cushman & Wakefield.

"L’absence de très grandes transactions en commerces explique la forte diminution de 34 % à 20 % de la part de ce segment dans l’ensemble des montants investis sur un an. Ainsi, totalisant près de 995 M€, les volumes engagés en commerces depuis le début de 2011 sont en recul de 36 % par rapport au 1er semestre 2010, indique Cushman & Wakefield. Cette évolution tient, outre à la réduction de la taille des transactions, à la diminution du nombre d’offres de taille significative, à l’inadéquation entre l’offre et la demande et à la contraction importante des taux de rendement. La forte diminution des montants investis en commerces, dont la moitié concerne des actifs situés hors d’Ile-de-France, explique également le recul général de l’activité en province : les volumes investis s’y élèvent, tous types d’actifs confondus, à 1,1 Md€ contre 1,6 Md€ au 1er semestre 2010, soit 22 % de l’ensemble de l’activité du marché français depuis le début de l’année contre 35 % à la même époque l’an passé."

Mots-clés : Cushman & Wakefield