Bureau

« Le moment est propice pour investir dans l'immobilier d'entreprise sur le marché européen »

Dans une moindre mesure par rapport au Royaume-Uni, le marché de l’immobilier d’entreprise en Europe a néanmoins connu un ralentissement important en 2008 et 2009. Au cours de ces deux années, toutes les valeurs immobilières en Europe (hors Royaume-Uni) ont baissé de presque 25 % (chiffres arrêtés au 31/12/2009).

Depuis pourtant, la valeur des biens immobiliers sur les marchés français et allemand - plus matures et liquides - ont connu une nette reprise. Nous pensons que ces tendances vont se maintenir et que le moment est propice pour investir dans l'immobilier d’entreprise sur le marché européen.

« Bien qu'il y ait une grande divergence dans les trajectoires économiques (certains des pays périphériques les plus en difficulté souffrent toujours de la crise), nous nous attendons à ce que les principaux pays européens - en particulier l'Allemagne – maintiennent leur bon taux de croissance. Nous pensons que cette reprise économique contribuera à la reprise du marché immobilier.

« Par ailleurs, dans un environnement où les taux d'intérêt sont bas et l'inflation augmente lentement, le secteur de l’immobilier d’entreprise en Europe continentale offre une opportunité attrayante. En effet, les rendements de l’immobilier prime en Europe continentale sont nettement plus élevés que ceux offerts par d'autres classes d'actifs. Selon CB Richard Ellis, les rendements initiaux nets de ce secteur dans les 15 principaux pays européens (Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Finlande, France, Grèce, Irlande, Italie, Pays-Bas, Luxembourg, Espagne, Portugal, Suède et Royaume-Uni) tournaient autour de 5,5 % au 31 mars 2011. En comparaison, à fin mai 2011, les indices boursiers du CAC 40 français et du DAX allemand rapportaient 4,3 % et 3,7 % respectivement, tandis que l'emprunt à 10 ans de l’Etat allemand avait un rendement de 3 %.

« Au niveau européen (hors Royaume-Uni), la plupart des marchés souffrant d'une pénurie de nouvelles offres, nous prévoyons une croissance annuelle autour de 3 % en moyenne des loyers sur la période 2011-2015 (prévisions arrêtées au mois de mai 2011). En conséquence, nous prévoyons un rendement proche de 7 % pour l’immobilier d’entreprise prime sur la période 2011-2015 (Europe hors Royaume-Uni). Comme pour la croissance économique, nous pensons que deux tendances de marché se dessineront: d’un côté, une bonne rentabilité sur les marchés de l’Europe du Nord et d’un autre côté, les pays périphériques, qui risquent de continuer à lutter contre les effets de la crise, au moins à court terme.

« Nous prévoyons un rendement global du marché immobilier pour l’Europe continentale d'environ 6,8 % par an sur la période observée (2011-2015), et nous pensons que la majeure partie de ces rendements futurs seront issus des revenus locatifs, plutôt que de la croissance des valeurs immobilières. Cependant, nous prévoyons que dorénavant, une pénurie de l'offre sur la plupart des marchés stimulera la croissance des loyers et, par conséquent, celle du rendement.»

Mots-clés : CAC 40, DAX, CB Richard Ellis
  • Ben Stirling

    Directeur Général de l'immobilier pour L'Europe continentale - Aviva Investors Londres

    Auteur(e) de 1 article