Logement

"La rareté des biens est aussi problématique en province, mais dans une moindre mesure. Dans tous les cas, à Paris, comme dans le reste de la France, la baisse du pouvoir d’achat immobilier oblige les acquéreurs...

à revoir leurs prétentions de surface à la baisse", analyse Christophe du Pontavice, président d’EffiCity. Pour le réseau d'agences, le recul du pouvoir d'achat immobilier est "quasi général" : 3 m² de surface en moins à Paris, 5 m² en moins dans les Hauts-de-Seine, à Bordeaux ou à Lyon à budget égal.