Logement

L'embellie qu'on a connue pendant deux ans, et les discours sur l'embellie, étaient artificiels.

C'est ce qu'a déclaré Henri Buzy-Cazaux, président de l'Institut du management des services immobiliers, sur RTL, au sujet de la chute de 19% des ventes de logements neufs. "L'embellie reposait sur des mécanismes qu'on connaît bien, sur l'action publique, sur des mesures attenantes au plan de relance et, en pratique, l'économie immobilière est malade aujourd'hui. Les Français le manifestent en étant moins acquéreurs de logements neufs, mais aussi de logements anciens."