Bureau

Notre dernier indice DTZ Fair Value montre que les marchés "core" en Europe sont plus attractifs que début 2011. Leur rentabilité est nettement meilleure que celle des obligations.

C'est ce qu'a déclaré Magali Marton, directrice des études CEMEA de DTZ, au sujet de la publication du dernier indice DTZ Fair Value. "Si la demande des entreprises devrait souffrir des troubles économiques, le manque d’offres de qualité devrait à l’inverse maintenir la pression sur les loyers avec même une hausse anticipée sur quelques marchés. Par exemple, le manque d’offre prime sur les marchés des bureaux et des commerces à Milan et à Rome explique la stabilité attendue des valeurs locatives en dépit d’une demande limitée tant des entreprises que des enseignes."