Logement

[ESPAGNE] Perspectives toujours négatives sur le marché du logement

En partenariat avec

Les perspectives sont toujours plus négatives sur le marché du logement espagnol, selon la dernière étude de la RICS, et cette tendance devrait continuer. "Tout d’abord concernant le nombre de prêts hypothécaires accordés, les données sont variables mais le chiffre mensuel est actuellement juste au-dessus de 60 000. Ce chiffre est proche du plus bas niveau relevé (la série a commencé en janvier 2003), et se situe autour de 66 % en-dessous du plus haut atteint en janvier 2007, indique la RICS.

"Sur le front des prix, il y a 3 mesures officielles et elles affichent une image remarquablement cohérente ; les prix des logements en général (anciens et neufs) sont 15% en-dessous de leur plus haut niveau, alors que les prix des logements anciens seuls, sont à environ 20% en-dessous de leurs prix maximum. D’un autre côté, l’indice INE (National Statistic Office), qui couvre les logements neufs et anciens, est à 15 % en-dessous du plus haut niveau et le sous-indice consacré aux logements anciens se situe à -22 %. Dans le même temps, l’indice provenant du ministère du Logement, qui prend en compte les logements anciens et neufs, est à -16 % en-dessous de son maximum, enfin,  l’indice de la Banque d’Espagne pour les logements anciens est à 23% en-dessous du plus haut niveau atteint. Dans ce contexte, il y a peu d’espace pour l’optimisme, tout au moins à court terme. Bien que l’économie soit sortie de la récession au premier trimestre 2010, le rythme de la croissance a depuis lors été très médiocre."

Mots-clés : ESPAGNE, RICS