Logement

La taxation des plus-values immobilières provoque l’indignation des professionnels

L’adoption, par le Parlement, de la mesure du plan de rigueur gouvernemental qui exonère de taxation les plus-values immobilières sur les résidences secondaires après trente ans de détention du bien et qui entrera en vigueur le 1er février 2012, provoque un tollé chez les professionnels de l’immobilier. Voici les principales réactions à cette mesure.