Logement

Il y a fort à parier que le basculement à gauche du Sénat, surtout s'il vient à être suivi d'autres victoires de la gauche, accréditera la thèse que la France pourrait modifier ses règles fiscales et financières...

...et que le marché immobilier en perdrait de son souffle,  notamment en termes d'espoir de plus-values et de fluidité, mais aussi en termes d'imposition de la propriété". C'est ce qu'a déclaré François Gagnon, président ERA Europe et ERA France, au sujet du basculement à gauche du Sénat. "La gauche n'a pas caché trouver normale  une taxation des plus-values sur les résidences principales.  Elle a également alourdi les taxes foncières dans les collectivités à sa main.  Bref, on pourrait observer une moindre attractivité des biens de luxe  et une raréfaction de la clientèle étrangère  du fait de la coloration rose du pays", poursuit-il.


 

Mots-clés : François Gagnon, Era