Territoires

Le Grand Paris, c'est avant tout un état d'esprit. Par définition coopératif. Le Grand Paris doit aider à penser de manière collective l'avenir de l'Ile-de-France.

C'est ce qu'a déclaré Jean-Paul Huchon, président (PS) du Conseil régional d'Ile-de-France, dans son discours "Le Grand Paris, 4 ans après". "Un état d’esprit que nous retrouvons dans les projets présentés aujourd’hui par les architectes et les urbanismes. Des projets intra-muros, autour de la Seine, sur l’aménagement des portes de Paris mais aussi sur toute l’Ile-de-France. Des projets ambitieux. Des projets originaux. Des projets stimulants. Des projets qui devront s’intégrer dans le cadre du schéma directeur de la Région Ile-de-France, cadre de leur cohérence global dans un projet d’échelle métropolitaine", a-t-il ajouté. "Le Grand Paris, s’il veut conserver son état d’esprit démocratique, pourrait prendre la forme d’une Conférence des élus d’Ile-de-France où la Région serait représentée à sa juste mesure. Et puis, nous devons aborder de nouveaux sujets. Je pense tout particulièrement à la question de l’aménagement et du logement. En gardant la méthode partenariale que nous avons su utiliser sur l’enjeu du transport. Aujourd’hui, la Région travaille avec 8 départements, 1 281 communes, plus de 400 EPCI et 4 collectivités délégataires des aides à la pierre. C’est beaucoup. C’est trop. Le manque de coordination entre les différents acteurs du logement est un vrai problème."

Business Immo