Commerce

« Nos prévisions montrent que les commerces de centre-ville prime d’Europe de l’Ouest fourniront un retour sur investissement annuel moyen proche de 9% sur la période 2011-2015. Une performance plus que satisfaisante, dans le contexte économique actuel. »

C'est ce qu'a déclaré Stewart Cowe, de Scottish Widows Investment Partnership (SWIP)/Cushman & Wakefield Investors (CWI), dans la dernière étude menée conjointement par SWIP et CWI sur le marché européen du commerce urbain. "Les boutiques de pied d’immeuble demeurent l’actif immobilier le plus attractif grâce à ses caractéristiques défensives, basées sur une offre d’emplacements restreinte et une faible volatilité de sa performance."

L’activité dans le secteur du commerce de centre ville est en partie alimentée par un mouvement de « fuite vers la qualité » par lequel les enseignes saisissent les rares opportunités apparaissant sur les emplacements 1 et 1bis où elles pourront continuer à améliorer leur image de marque. Les enseignes anglo-saxonnes, particulièrement, ciblent les marchés au cœur de l’Europe afin d’asseoir leur présence sur le continent. Le marché allemand, l’un des marchés immobiliers les plus importants en Europe, attirent les enseignes internationales vers ses multiples centres urbains qui offrent aux enseignes la possibilité de s’implanter rapidement dans 6 villes de grande dimension..
Xaviere Roudeix de SWIP/CWI commente : « En tant qu’investisseurs en immobilier, nous pensons que le secteur du commerce de centre ville des principaux marchés Européens que sont la France, l’Allemagne, la Suède et le Royaume-Uni, présentera un certain nombre d’opportunités attrayantes. La progression des loyers de marché dans les villes clés de ces pays générera un rendement intéressant. »
 

Business Immo