Commerce
Magazine 76

Grands magasins : au bonheur des enseignes

« A tout instant, il se passe quelque chose aux Galeries Lafayette » : la rengaine est familière aux clients historiques du paquebot du boulevard Haussmann. Son imposante coupole – bientôt centenaire – n’est pas seulement le témoin d’un passé glorieux. Elle indique également le cap à suivre au magasin créé, quarante ans après Le Bon Marché, par Théophile Bader et Alphonse Kahn en 1895. Traversant le temps avec insolence et aplomb, le grand magasin n’en finit pas de renouveler le genre. Temple de la mode pour les Galeries Lafayette, écrin de luxe pour celui qui fut longtemps considéré comme son principal concurrent, Le Printemps, les grands magasins du boulevard Haussmann ont au moins en commun de continuer à inspirer fantasmes aux plus curieux d’entre nous. Ce monde à part ne connaît, en tout cas, pas la crise. Les chiffres d’affaires, tenus jalousement confidentiels tels des secrets de fabrication, afficheraient des croissances à deux chiffres. Après une période de disette dans les années 1990 marqué par la concurrence farouche des grands centres commerciaux, le grand magasin semble connaître, depuis quelques années déjà, un retour en grâce auprès des clients. L’immobilier a son mot à dire dans cette insolente bonne santé des grands magasins qui a de quoi rendre jaloux les propriétaires de centres commerciaux. Le retour à l’urbain également. La clientèle internationale enfin.