Bureau

« Paris appartient au groupe restreint des villes qui, selon nous, continueront à connaître une croissance modeste de leurs loyers après 2015 et ne souffriront pas nécessairement d’une chute de ceux-ci » - C’est l’analyse d’Andy Schofield,

directeur de recherche immobilier Europe au sein d’Henderson Global Investors. « Parmi ces villes, nous incluons aussi Londres West End, Stockholm et Copenhague, (...)

Vous souhaitez lire cet article archivé ?

Il est réservé à nos abonnés ou à l'achat à l'unité.



Achat d'articles à l'unité sur le site web

J'achète des archives
Business Immo