Territoires

Les délibérations prises à la Société du Grand Paris se font dans la plus grande transparence et avec les collectivités. J’invite le maire de Paris à venir le constater en assistant au conseil de surveillance, ce qu’il n’a pas daigné faire depuis...

... la création de l'établissement ! ". C'est ce qu'a déclaré Maurice Leroy, ministre de la ville en charge du Grand Paris, en réaction à la publication du rapport sur l’application de la loi relative au Grand Paris, élaboré par les députés Annick Lepetit et Yves Albarello.

"Nous affirmons avec Jean-Paul Huchon, président du conseil régional d’Ile-de-France, que le projet du Grand Paris avance à grands pas. Et nous ne nous contentons pas de l’affirmer ensemble tant il est facile de vérifier que ce projet voulu et mis en oeuvre par le président de la République avance bien, sauf bien sûr à vouloir nier la réalité.
Le 26 janvier dernier, un accord historique entre l’Etat, le conseil régional et les 8 conseils généraux franciliens, dont Paris en tant que département, a rendu possible un plan d’investissement de 32 milliards d’euros pour les 15 prochaines années, dont 12 milliards d’euros pour la rénovation des lignes existantes ! Les financements du Grand Paris sont votés. Ils l’ont été dès 2010, garantissant à la Société du Grand Paris les ressources stables et pérennes pour entamer sans délai les travaux. Cela est vérifiable. Et voilà pourquoi d’ailleurs, les décisions prises le 29 novembre dernier au conseil de surveillance de Société du Grand Paris ont été prises à l’unanimité !"

"D’ores et déjà, le prolongement de la ligne 14 à la Mairie de Saint Ouen, si cher à Madame Annick Lepetit, est sur les rails pour une mise en service en 2017. D’ores et déjà, sous l’impulsion de Nathalie Kosciusko-Morizet, la rénovation des RER A, B, C et D est en marche, comme l’a réaffirmé avec force ce matin même le président de la République venu inaugurer les nouvelles rames à double étage du RER A. Preuve que le Grand Paris se traduit dès à présent par des améliorations concrètes en terme de transport urbain, fruit du partenariat entre l’Etat et le Syndicat des transports d’Ile de France que préside Jean-Paul Huchon. Les grands projets d’aménagement se concrétisent, portés par l’Etat et les collectivités. Plus d’un an avant la date prévue, un accord sera signé le mois prochain avec Plaine Commune et Gonesse Val de France, deux territoires emblématiques du Grand Paris et de la politique de la ville. D’autres accords de contrat de développement territorial vont suivre prochainement. Le Grand Paris est un projet désormais irréversible, le président de la République l’a confirmé à la Défense ce matin. Les élus franciliens l’ont bien compris. C’est un investissement d’avenir qui dépasse les échéances électorales et les sensibilités politiques."