Commerce

Chaque projet urbain impliquant la restructuration d'un pôle commercial doit trouver sa dynamique propre, mais il avance forcément sur deux jambes : celle de l'ambition et celle de la négociation.

C'est ce qu'a déclaré Jérôme Le Grelle, président de Convergences-CVL, dans sa dernière Newsletter "Parlons commerce". "L'ambition, indispensable moteur du projet, est d’abord portée par le maire. Vouloir déplacer ou transformer un centre commercial pour réinvestir un espace urbain stratégique peut sembler un peu fou, mais si le projet a du sens sur les plans politique, urbain et commercial, tôt ou tard, il se fera. Avant d’être une question d'argent, c’est une question de volonté politique. A condition que la deuxième jambe, celle de la méthode et des moyens donnés à la négociation, soit également valide : l'enjeu, et il est incontournable, est d'arriver à ce que chacun reconnaisse son intérêt dans le projet."