Bureau

Lille : Euralille reste un secteur privilégié selon BNP Paribas Real Estate

Le marché lillois recouvre un ensemble de secteurs géographiques : Lille, Euralille, les grands boulevards, Villeneuve d’Ascq et Roubaix-Tourcoing. L’année dernière, BNP Paribas Real Estate observait une forte consommation d’offre neuve, mais peu de renouvellements, alors que les transactions en 2011 sont en retrait de 25 %. Le marché neuf était porté en 2010 par de grandes opérations, qui ne se sont pas renouvelées en 2011, ce qui s’explique par un certain attentisme, caractérisé par une faiblesse de la demande et, pour Lille, une rareté de l’offre neuve.

La moitié des transactions de grandes surfaces a concernée Euralille. « Ce secteur reste privilégié pour des utilisateurs grandes surfaces. 72 % des transactions supérieures à 5 000 m² se sont faites dans le neuf, contre 28 % en seconde main » souligne Vincent Martin, directeur régional Nord de BNP Paribas Real Estate Transaction.
Peu de mises en chantier sont prévues pour les deux années prochaines. Eurallille a toutefois réussi à rythmer les livraisons et ainsi à éviter les embouteillages. Les projets restent nombreux : le lot 10.7 (20 000 m²) - Le "Champ Libre" (potentiel de 20 000 m²) et un projet de tour IGH de 60 000 m².
La Communauté Urbaine de Lille a programmé un ensemble de Parcs offrant des potentialités de développement importantes : Euratechnologie, Euralille, le parc scientifique européen de la Haute-Borne, le parc Eurasanté, ainsi que le grand projet de l’Union à Roubaix-Tourcoing.

Les valeurs locatives présentent une grande stabilité, autour de 200 euros/m² sur Euralille. La possibilité de disposer d’une grande tour, qui présenterait des charges élevées incite à se demander si le marché lillois est en capacité d’absorber de telles opérations. En effet, la faiblesse des loyers ne signifie pas que la ville n’intéresse pas les investisseurs. Le marché lillois est un marché d’utilisateurs, qui évolue par grandes marches. Les investisseurs sont intéressés par la permanence de ces grands utilisateurs.

Sur Lille, les dernières opérations d’envergure s’élevaient à 8 000 et 8 500 m² dans du neuf.
A noter : une opération en blanc est en cours à Euralille.
L'immeuble perspective co-promotion Besix - Nacarat développera 13 000 m² de bureaux et commerces à proximité immédiate des gares.
Cette opération reflète l'intérêt des utilisateurs pour les immeubles neufs bien placés : la SNCF a d'ors et déjà pris à bail 8 500 m² de bureaux.
L'immeuble sera livré début 2012 avec une pré-commercialisation à plus de 65%.

Selon BNP Paribas Real Estate, le marché atteindra 130 000 m² placés à Lille, après une année 2010 à 160 00 m². L’immobilier d’entreprise étant surtout un outil de travail pour les entreprises, la préoccupation reste l’évolution de l’économie générale. Parier sur une hausse de volume ou de taux n’est pas pertinent. « Les enjeux sont importants, il convient d’être en contact permanent avec les utilisateurs, pour trouver des solutions adaptées. S’agissant de l’évolution des loyers, Euralille franchira peut-être une marche, pour se situer autour de 220 euros » conclut Vincent Martin.

Source BNP Paribas Real Estate