Bureau

« Avec la dégradation du contexte économique, on s'attend à une année 2012 compliquée. Vont arriver à maturité les prêts contractés en 2007, qu'il va falloir refinancer. Or, le financement bancaire est tari. »

C'est ce qu'a déclaré Magali Marton, directrice des études chez DTZ, dans un article publié sur le site Investir.fr

En 2012 et 2013, les foncières françaises, dont les maturités de dettes sont courtes, vont être confrontées à des besoins importants en refinancement, en pleine crise du crédit. Les conseils DTZ et CBRE évalueraient entre 10 et 15 Mds€ le montant des dettes arrivant à échéance en 2012 et 2013, pour l'ensemble du secteur immobilier français.

Mots-clés : Magali Marton, DTZ, CBRE