Logement

« Lorsque les prix atteignent un plafond, les volumes de vente se grippent, ce qui entraîne une baisse des prix, qui entraîne elle-même un retour des volumes, qui aboutit à une hausse des prix. »

C'est ce qu'a déclaré Laurent Vimont, président du réseau Century 21, à l'occasion de la présentation du bilan 2011 du marché de l'immobilier national. C'est sur cette équation - une "nouveauté" selon le président du réseau - que se base son hypothèse d'une hausse des prix sur le marché de l'immobilier ancien, de 2 à 3% en 2012, alors que la Fnaim table, elle, sur une baisse de 5%.