Hôtels/Loisirs

« La nouvelle classification hôtelière est une excellente chose pour la France. Elle est aujourd'hui comparable aux classements des autres pays européens. »

C'est ce qu'a affirmé Georges Panayotis, président de MKG Group. "Cette nouvelle classification est faite pour aider les hôteliers indépendants, pour qu'ils puissent se positionner. Ne pas être classé, c'est sortir de tout classement et n'avoir plus aucunes étoiles, car les hôteliers n'auront plus le droit d'afficher leurs anciennes classifications."

Selon le groupe MKG, 2 500 hôtels sont aujourd'hui déjà classés. Avant la date butoir de juillet 2012, 15 000 hôtels restent à classer. "10% d'entre eux ne veulent pas être classés, ce qui signifie qu'il y a encore 13 000 hôtels à classer aujourd'hui."

Mots-clés : Georges Panayotis, MKG