Bureau

20 Mds€ - C'est le volume de transactions en immobilier d'entreprise que Savills prévoit en 2012, sur le marché allemand.

Dans une étude, Savills anticipe un volume de transactions en immobilier d’entreprise supérieur à 20 Mds€ en 2012 sur le marché allemand, avec une demande forte des investisseurs domestiques et des investisseurs étrangers. Selon Savills 22,6 Mds€ d’actifs ont changé de propriétaires en 2011, ce qui équivaut à 20% d’augmentation par rapport à 2010 (18,77 Mds€).
Lars-Olivier Breuer, directeur de l’Investissement Savills Allemagne, souligne que « le dernier trimestre 2011 a enregistré le 2e record de l’année avec 5,8 Mds€  ce qui démontre le faible impact de la détérioration du climat économique. Même s’il est difficile dans ce contexte incertain de faire des prévisions, le plus important réside dans la stabilisation des marchés financiers et dans la capacité de la zone euro à convaincre de cette stabilité. L’enjeu principal sera le financement, comme la demande  sur le marché allemand demeure forte et continue, cela se traduira par un volume réaliste de transactions prévu à 20 Mds€ ».
L’étude de Savills confirme la prédominance du commerce en 2011 (notamment au dernier trimestre 2011) : le volume d’investissement en commerce a dépassé les 11 Mds€ (représentant 49% du total des transactions et en augmentation de 60% par rapport à 2010). L’investissement en bureaux représente 6,8 Mds€  (en progression par rapport aux 4,88 Mds € en 2010). « La raison de cet engouement pour l’investissement en commerce trouve sa cause dans la très grande stabilité de ses loyers. Les investisseurs, qui continuent à se concentrer sur les investissements les plus sûrs, apprécient cette caractéristique. L’autre raison réside dans la stabilité de la consommation et le  bon moral des ménages », indique Matthias Pink, directeur de la Recherche.
Presque la moitié du volume total investi en 2011 s’est répartie sur 5 marchés : Francfort, Berlin, Hambourg, Düsseldorf et Munich. Plusieurs transactions d’envergure ont contribué à cette hausse, en particulier la vente d’un actif à Francfort d’un montant de 2,3 Mds€ représentant 14% du volume total transacté. En revanche le volume investi à Düsseldorf a baissé de 40% comparé à 2010.
En 2011, la part des investisseurs étrangers correspond à un tiers des acquisitions, les Anglo-saxons représentent plus de la moitié de ce tiers.
Au premier semestre les fonds ouverts et fermés ont constituté le groupe d’investisseurs le plus actif avec 7,6 Mds€. Au second semestre, l’activité des fonds de pension, des compagnies d’assurance et des foncières a notablement augmenté.