Bourse / Finance

Titrisation : le conduit reste bouché

Sur le papier, la titrisation a été – et reste pour ses partisans – l’arme absolue du financement immobilier structuré. L’outil idéal pour assurer la transformation de crédits, le moteur même du fameux effet de levier bancaire. Le CMBS (Commercial Mortgage Back Securities) était même voué à un avenir prometteur en Europe, à l’instar de sa formidable percée aux Etats-Unis.

Oui, mais voilà, le conduit s’est bouché à force de tout mélanger, avec la bénédiction des agences de notation, provoquant l’éclatement de la crise (...)

Vous souhaitez lire cet article archivé ?

Il est réservé à nos abonnés ou à l'achat à l'unité.



Achat d'articles à l'unité sur le site web

J'achète des archives