Bureau

Un Mipim… souverain

Que restera-t-il de la 23e édition du Mipim 2012 ? Dans l’esprit des 19 000 participants, sans nul doute, ce Pavillon du Qatar, trônant sur l’esplanade du Palais des Festivals, symbole de l’appétit de ce petit bout de terre de la péninsule arabique pour la classe d’actifs immobilier. Car ce n’est pas des projets que le Qatar venait vendre au Mipim, mais une stratégie d’investissement. Tel un message, d’autres diraient une prophétie, cet ouvrage éphémère marque un tournant dans l’immobilier d’entreprise avec l’arrivée assumée des fonds souverains. Longtemps restés dans l’ombre, ces investisseurs pas comme les autres mettent enfin un pied sur la planète France après avoir fait leur marché à Londres et ailleurs.

Ces fonds souverains, ils portent les couleurs de l’Asie, du Moyen-Orient et même de l’Europe. Européens avec la Norges Bank qui a fait quelques emplettes à Paris grâce à son partenariat avec Axa Real Estate. Moyen-orientaux avec, il y a quelques semaines, l’acquisition – murmure-t-on – du portefeuille parisien de Kanam pour plus de 600 M€ via Invesco. D’Extrême-Orient même avec des fonds souverains du Sud-Est asiatiques qui seraient également derrière l’acquisition du portefeuille Eurosic 37.20€ | +0.54% . Equity-players par excellence, ces nouveaux venus sur les terres de l’immobilier hexagonal sont déjà les grands gagnants du marché de demain. Engagés dans une stratégie de diversification du risque, ils se distinguent par un horizon de placement plus lointain que les 5 à 7 ans traditionnels, une capacité de se positionner sur de très grosses opérations et une absence salutaire d’exposition à la dette. Toutes les composantes pour séduire les vendeurs.

Ils ne seront pas les seuls, ces fonds souverains, à détenir la clé du marché de l’investissement. Le Mondial de l’immobilier, toutes nationalités confondues, a débuté par le bouclage du financement des tours Hermitage à la Défense et donc l’obtention de leur permis de construire. Il se sera également clôturé avec l’entrée du géant américain Simon Property Group dans le capital de la foncière Klépierre 35.50€ | +1.43% afin de constituer la première foncière mondiale en immobilier de commerce, la seule présente sur tous les continents. D’Est en Ouest, l’immobilier est plus que jamais international.

> Suivre tout l'actualité du Mipim 2012