Logistique
Les acteurs de l’immobilier logistique

Les banquiers ont-ils peur de la logistique ?

Entre les banquiers et la logistique, c’est tout sauf un mariage... d’amour. Soumises à des exigences de fonds propres plus élevées, les banques européennes ont réduit leur spectre d’intervention dans l’immobilier d’entreprise, évitant les destinations et les produits exotiques. Le financement de la logistique fait les frais de ce nouveau positionnement élitiste. Du bureau core ? Oui, trois fois oui. Du commerce ? Pourquoi pas. De la logistique ? C’est moins évident ! Plus que jamais, les banquiers regardent la classe d’actif logistique avec méfiance, voire rejet. Avec trois arguments de choc : l’obsolescence, la liquidité et la taille critique.

Haro sur la logistique ? Même les pure-players de l’immobilier logistique le reconnaissent : financer leurs développements et leurs investissements devient un exercice périlleux. « Le financement (...)

Vous souhaitez lire cet article archivé ?

Il est réservé à nos abonnés ou à l'achat à l'unité.



Achat d'articles à l'unité sur le site web

J'achète des archives