Logistique

« Sur le bassin de la Seine, la route consomme (carburant) et émet (gaz à effet de serre) environ 2,5 fois plus que le fluvial à la tonne transportée.

Le trafic fluvial de conteneurs en Ile-de-France a donc permis en 2007 d’économiser 12 500 tonnes de CO2 » : le Port autonome de Paris a annoncé lors de la présentation de ses résultats annuels. À cette occasion, le Port autonome de Paris a également révélé les grands enseignements d’une étude menée en collaboration avec la région Île-de-France et l’Ademe sur les impacts comparés en matière de développement durable entre le mode fluvial et la route à partir de l’évaluation de chaînes logistiques existantes chez Monoprix et Lafarge empruntant la Seine, l’une pour le transport de conteneurs, l’autre pour celui de granulats.