Green

"L’efficacité énergétique est une priorité de la politique conduite par le Gouvernement français. Avec l’accord obtenu ce jour, nous disposons désormais d’une feuille de route claire et partagée. Elle permettra de..."

... diminuer la facture énergétique et constituera un atout pour améliorer la compétitivité européenne". C'est ce qu'a déclaré Nicole Bricq, ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie,
saluant l'accord sur la directive efficacité énergétique obtenu entre le conseil européen et le parlement. Avec ce texte, l'Union européenne se dote d’un cadre communautaire pour atteindre l’objectif de 20 % d’économies d’énergie en 2020.

Le texte prévoit ainsi la mise en place de mesures obligatoires, notamment les certificats d’économie
d’énergie, afin d’obtenir des économies d’énergie équivalentes à 1,5 % des ventes annuelles aux consommateurs finaux d’énergie, hors transports. Des flexibilités seront possibles pour les États membres et leur utilisation sera encadrée afin de ne pas affaiblir l’ambition initiale. La directive introduit également un objectif de 3 % de rénovation annuelle des bâtiments de l’État à partir de 2014. L’Union européenne s’est par ailleurs engagée à développer une stratégie de réduction des consommations de l'ensemble du parc bâti existant à long terme, au-delà de 2020.