Bureau

Utilisateurs : ce qu’ils consomment

Encéphalogramme plat sur le marché des bureaux francilien ? Pas vraiment. En cette mi-année 2012, le volume de la demande placée se maintient à des niveaux acceptables. Monolithe, cette demande affiche trois mots d’ordre : des immeubles neufs, des localisations endogènes et des sièges sociaux à leur image.


Les utilisateurs ont le blues. Mais leur dépression n’affecte pas, pour l’instant, le marché des bureaux francilien. A en juger par les chiffres et (...)

Vous souhaitez lire cet article archivé ?

Il est réservé à nos abonnés ou à l'achat à l'unité.



Achat d'articles à l'unité sur le site web

J'achète des archives