Logement

« La création des Zones franches urbaines pèse négativement sur l’évolution de la valeur des logements »

L’étude de cas publiée par l’Edhec Business School sur l’effet de l’instauration de Zones franches urbaines sur les marchés immobiliers locaux, avec l’exemple de Saint-Denis, évalue les effets du dispositif de zones franches sur les prix du logement au niveau des quartiers.

« Leurs résultats suggèrent un effet négatif de l’extension du système en 2004 sur l’évolution des valeurs immobilières locales : les prix des logements ont moins augmenté dans les nouvelles ZFU que dans des quartiers qui connaissaient des déséquilibres socio-économiques comparables qui n’avaient pas été reclassés en ZFU ».

Le Pacte de relance ne semble pas avoir permis aux habitants de ces quartiers sensibles de trouver un emploi plus rapidement. Quant à l’impact sur les prix au mètre carré dans les ZFU de Saint-Denis, « le taux de croissance des prix des logements dans les zones franches a été inférieur d’environ 2% en rythme annuel à celui des autres quartiers défavorisés ».