Logement
Point de vue de Stéphane Romanyszyn, Entreparticuliers.com

Le marché immobilier entre particuliers ne donne pas les mêmes signes de faiblesse que celui par agences

On entend ici et là, dans la bouche des professionnels de la profession que rien ne va plus en matière d’immobilier. Et bien rassurons-nous en observant les différents indicateurs du baromètre mensuel Entreparticuliers.com de ce mois de septembre.

Y a-t-il toujours des acheteurs qui achètent ? Apparemment oui, puisque le délai moyen de transaction, qui avait grimpé à 12,5 semaines au mois d’août (période traditionnellement creuse pour l’immobilier), est revenu à son niveau habituel soit 10,5 semaines. A titre de comparaison, ce délai moyen était mesuré à 11,4 semaines en septembre 2011.

Y a-t-il toujours des vendeurs qui veulent vendre ? Apparemment oui puisque le nombre de nouveaux biens mis en vente ce mois-ci entre particuliers (43 468 nouveaux biens) est seulement inférieur de -9 % par rapport à l’année dernière à la même période. En revanche les vendeurs se montrent davantage flexibles sur leurs prétentions, dans la mesure où approximativement 2/3 des transactions nécessitent une négociation dont le taux moyen est passé en 4 mois de 6,2 à 8,3 %.

Les prix sont ils en train de s’effondrer ? Toujours pas puisque si certes, notre indicateur global enregistre une baisse de -0 ,8 % sur un mois et -2,6 % sur un an, le prix de l’immobilier à l’échelon national reste plus élevé de +6,3 % qu’il l’était il y a 3 ans. Il ne s’agit par conséquent que d’une sensible correction, logique et salutaire.

De par notre collecte unique chaque mois de milliers de données à travers tout le territoire et touchant tout type de transaction, croisés avec nos échanges quotidiens avec plusieurs centaines d’acheteurs et vendeurs de tous profils, nous n’entrevoyons toujours pas, pour les prochains mois, de transformations significatives du marché immobilier de l’ancien.