Green

L'impact carbone d'un salarié du tertiaire encore élevé, selon l'Arseg

Face à la nouvelle obligation des entreprises de plus de 500 salariés de réaliser un bilan de leurs émissions carbone, l’Arseg, Association des Directeurs de l’Environnement de Travail et Sintéo, cabinet spécialisé dans le conseil et l’ingénierie en maîtrise de l’énergie et du carbone, publient les résultats d’une étude sur l’impact carbone moyen d’un salarié du tertiaire.

40 litres d’eau, 45 feuilles de papier, 14 km de voiture : ce sont quelques-unes des consommations journalières d’un salarié d’une grande entreprise du (...)

Vous souhaitez lire cet article archivé ?

Il est réservé à nos abonnés ou à l'achat à l'unité.



Achat d'articles à l'unité sur le site web

J'achète des archives