Logement

"Il faut sauver le Crédit immobilier de France et lever pour cela le blackout sur la condamnation à mort du principal financeur de l’Accession sociale à la propriété et sur la part qu’y prend l’Etat"

© wikipedia.org

Dans une lettre ouverte, Christian Dupuy, président de l’office public départemental de l’habitat des Hauts-de-Seine, maire de Suresnes, vice-président du conseil général des Hauts-de-Seine, enjoint le gouvernement à agir.

"A la suite de la baisse de sa notation par une des trois agences du marché, le CIF s’est vu interdire l’accès au marché du refinancement et ne peut plus accorder le moindre crédit aux nouveaux accédants. La décision du Trésor, dénoncée tant par les salariés que la direction de la banque, de gérer en extinction l’établissement, équivalait purement et simplement à une condamnation à mort puisque contraint de ne gérer que les en cours de crédit, le CIF devra se séparer de la plupart de ses 2 500 salariés. C’est un double drame social qui se joue dans ce dossier puisque le CIF est le principal financeur de l’Accession sociale à la propriété des ménages les plus modestes", poursuit-il.