Logement

20 % - C'est la part des Français qui estiment que la conjoncture est favorable à l’achat d'un bien immobilier, soit moitié moins qu'à la fin de l'année 2011, selon un sondage Fnaim/Ifop.

La confiance des ménages à l’égard de la conjoncture immobilière s'est une nouvelle fois dégradée, selon un sondage Fnaim/Ifop. Pour trois raisons principales : seul 20 % des Français estime que la conjoncture est favorable à l’achat (moitié moins qu’à fin 2011) ; 14 % estime que la conjoncture est favorable à la vente (contre 33 % en juin 2011) ; les Français jugent l’environnement moins favorable à l’investissement locatif et à l’achat de résidences secondaires.

Plus d’un tiers des Français (35 %) estime toujours que la conjoncture est favorable à la primo-accession (contre un sur deux début 2011). Les Français jugent les taux plus attractifs, mais ne perçoivent pas d’évolution en terme de facilité d’obtention d’un crédit immobilier. Près d’un français sur deux (44 %) table sur une stabilité des prix au cours des 6 prochains mois. Comme l’an dernier, 41 % des Français considèrent qu’il y a plus d’opportunités qu’hier pour réaliser de bonnes affaires immobilières.