Green

« Si le Gouvernement ne veut pas donner suite au décret sur la rénovation du parc existant, qu’il le dise. »

Philippe Pelletier © DR

C’est ce qu’a déclaré Philippe Pelletier, président du comité stratégique du Plan Bâtiment (2012-2017), en introduction de la conférence de lancement de l’Observatoire de l’Immobilier Durable.

« Je peux vous dire en toute transparence où en est le décret, a-t-il développé. Premier acte : nous avons réussi ensemble, par une concertation efficace, à sortir un projet de place. Deuxième acte : nous avons remis en décembre 2011 le rapport et c’était un peu tard car nous étions déjà dans la fébrilité des élections présidentielles. Des élus locaux ont ensuite fait part de leurs craintes concernant le financement de ces travaux pour le parc public. Egalement l’Etat propriétaire qui était alors en pleine phase de réorganisation de sa politique immobilière. Troisième acte : nous avons rencontré le Conseil immobilier de l’Etat, ainsi que le Comité consultatif d’évaluation des normes, dont le rôle est d’examiner tous les textes ayant une incidence sur le budget des collectivités territoriales. Quatrième acte : l’élection présidentielle est arrivée, avec la mise en place d'un nouveau gouvernement. »

« Le discours que je vais tenir auprès des deux ministres est celui-ci : "Le projet de décret est raisonnable et s’il ne doit pas y avoir de suite, il est important que vous nous le disiez, car les acteurs sont dans l’attente pour engager les processus". Ce retard est fâcheux et nous avons pu observer qu’il y avait un lien entre cette incertitude et la diffusion de l’annexe environnementale. Elle aurait pu se diffuser plus largement mais là aussi, il y a un phénomène d’attente. Il est urgent de trancher, et si possible positivement. »