Bureau

180,4 M€ - C'est le volume des recettes enregistré par le groupe CBRE dans la région EMOA au T3 2012, en recul de 17 % par rapport au T3 2011.

Le groupe CBRE a annoncé une hausse de 8 % de son bénéfice net ajusté pour le 3e trimestre clôturé le 30 septembre 2012.

Les recettes du trimestre se sont élevées à 1,56 Md$, soit une hausse de 1 % (5 % en monnaie locale) par rapport au 3e trimestre 2011 (1,53 Md$). En excluant certaines dépenses exceptionnelles, le résultat net a atteint 83,6 M$, soit une hausse de 8 % par rapport aux 77,7 M$ du 3e trimestre 2011. Au cours du trimestre, les dépenses exceptionnelles (nettes d’impôts sur les bénéfices) ont totalisé 43,9 M$. Elles ont essentiellement trait à l’acquisition des opérations ING de gestion d’investissements immobiliers (REIM) (finalisée en 2011), aux frais de compression des coûts et à une dépréciation d’actifs incorporels engendrée par la cessation d’une appellation commerciale britannique. En 2011, à la même période, ces dépenses exceptionnelles avaient totalisé 13,9 M$.

Dans la région EMOA (essentiellement Europe), les recettes se sont élevées à 228,7 M$ (180,4 M€), soit une baisse de 17 % (9 % en monnaie locale) par rapport aux 276 M$ du 3e trimestre 2011. La région a accusé une perte d’exploitation de 31,7 M$, contre un bénéfice d’exploitation de 17,5 M$ au même trimestre 2011. La perte d’exploitation enregistrée au 3e trimestre 2012 a inclus une perte sèche non numéraire d’environ 20 M$ de la part d’une appellation commerciale au Royaume-Uni, ainsi que 15,3 M$ de frais de compression des coûts, pour un total de 35,3 M$ de charges. La dépréciation des actifs incorporels non amortissables est incluse dans le calcul de la perte d’exploitation, mais pas dans celui de l’EBITDA. L’affaiblissement des résultats est la conséquence de la crise persistante de la dette souveraine européenne et des difficultés économiques en découlant, ainsi que de l’incidence négative des fluctuations monétaires.

Mots-clés : CBRE
Business Immo