Territoires

84% - C'est le pourcentage d'actifs urbains prêts à recommander leur quartier à leur entourage, selon une enquête LCL-Opinion Way sur le voisinage.

Cette enquête sur les français et leur voisinage, menée auprès d'actifs urbains, dénote d'un attachement plus fort au quartier qu'aux voisins.

Dans l'ensemble, les actifs urbains avouent mal connaître leurs voisins (62 %), leurs rapports se révèlent être cordiaux (84 %), voire même parfois amicaux (56 %). Les relations sont peu impliquantes sur le plan personnel.

Elles s’appuient à la fois sur des petits services rendus au quotidien (69 % reconnaissent avoir rendu au moins un service), ainsi que sur le respect de certaines convenances comme la discrétion (65 %) et l’amabilité (58 %).

Vivre entre voisins implique des droits et des obligations pour la grande majorité des personnes interrogées. Pour autant, les rapports de voisinage sont perçus comme nécessaires (48 %), rassurant (36 %), voire même enrichissant (35 %).

Mots-clés : LCL-Opinion Way