Bureau

Duflot donne du souffle à l’immobilier durable

© Sergej Khackimullin - Fotolia.com

A ceux qui croyaient la dynamique du Plan Bâtiment Durable ralentie, le petit-déjeuner organisé par France GBC avec Business Immo, a prouvé tout le contraire. « Non seulement elle demeure, mais elle est relancée », lance Serge Grzybowski. Le président de France GBC, également président-directeur général d’Icade 69.18€ | +1.81% , a des raisons d’être confiant : à la tribune, Cécile Duflot, ministre du Logement et de l’Egalité des Territoires, est venue dire aux représentants de la construction et de l'immobilier présents, que la filière écologique constituait, pour le gouvernement, l’un des leviers pour retrouver de la croissance en France. Un grand plan de rénovation énergétique synonyme de reprise économique, autour duquel une « structuration du milieu industriel » est appelée à se mettre en place.

L’annonce a de quoi créer la surprise, tant la problématique du développement durable était tombée aux oubliettes ces derniers mois. Absent de la campagne présidentielle, le sujet avait été remis au goût du jour à l’occasion de la grande Conférence environnementale de la rentrée, sans pour autant relancer la dynamique du Plan Bâtiment Durable.

Hier matin, Cécile Duflot a donné un nouveau souffle à l’immobilier durable et rassuré les professionnels, en remettant sur le devant de la scène la question énergétique du bâtiment, qu’elle a choisi d’axer sur deux priorités : la rénovation et le logement. « Notre objectif est celui du million de logements à haute performance énergétique par an, à horizon 2017 », a souligné Cécile Duflot, en écho à l’engagement pris par François Hollande, lors de la Conférence environnementale.

Pour y parvenir, trois mesures phares : solvabiliser une partie de la demande - les ménages les plus modestes - notamment par le renforcement du crédit d’impôt développement durable (CIDD) et l’éco prêt à taux zéro ; accompagner la formation des professionnels ; et mettre en place un « guichet unique et plus territorialisé » de la rénovation énergétique. « C’est de loin le chantier le plus difficile, mais je ne lâcherai pas », a-t-elle martelé.

La ministre ne laisse pas pour autant de côté le secteur tertiaire et a surtout pris la mesure d’un impératif : publier le décret sur la rénovation du parc tertiaire existant, un texte attendu depuis des mois par les acteurs de l’immobilier d’entreprise. Cécile Duflot s’est engagée à publier le décret « dans les meilleurs délais ».

Loin d’imposer un plan tout ficelé aux professionnels, la ministre a également pris soin de souligner l’importance qu’elle accordait à la concertation et au Plan Bâtiment durable, « fructueuse plateforme d’échanges ». « La concertation sera une condition majeure de la réussite de ce plan. Votre avis, en tant que professionnels de la construction immobilière, est déterminant », a-t-elle affirmé, précisant que c’était là qu’il fallait voir le sens de sa présence à ce petit-déjeuner France GBC.

> Le petit déjeuner de France GBC en images