Hôtels/Loisirs

"La politique fiscale semble vouloir s’acharner sur une vache à lait, qui finira par s’affaisser en donnant ses dernières gouttes."

C'est ce qu'a déclaré Georges Panayotis, président de MKG Group, dans son dernier édito intitulé "Les hôteliers français victimes de la double peine".

"Sans avoir profité, ne serait-ce que ponctuellement, de la baisse de la TVA sur la restauration, les entreprises d’hébergement, hôtels et résidences, sont soumises à la double augmentation de leur taux, passant progressivement de 5,5 % à 10 % en moins de deux ans. Perdre 5 points de marge, quand le marché a du mal à accepter toute nouvelle augmentation et que la marge brute d’un établissement dépasse rarement 30 %, c’est un coup dur qui ne sera pas sans conséquence", assure-t-il.

 

Mots-clés : Georges Panayotis, MKG