Bourse / Finance
Dix idées reçues sur l'immobilier

Idée reçue n°10 : les investisseurs quittent la France… et pourtant les étrangers, premiers acteurs du marché de l’investissement

Nouvelle donne fiscale, environnement économique dégradé, marché locatif atone : à première vue, les investisseurs immobiliers auront connu des temps meilleurs pour miser sur le marché immobilier français. Les volumes investis devraient d’ailleurs reculer d’ici la fin de l’année par rapport à 2011. Avant de plonger significativement ? Pas vraiment… Les « mauvaises » nouvelles en provenance du front économique ne semblent pas détourner les investisseurs – notamment étrangers – de la pierre parisienne. Mieux. Ils plébiscitent la France dans leurs stratégies d’allocations d’actifs. Pourquoi les investisseurs vont maintenant passer à la vitesse supérieure sur la planète France, déjouant les scenarii les plus pessimistes…


Certes. Les transactions ont ralenti depuis le 1er semestre 2012. Certes. Les investisseurs sont agacés par l’instabilité fiscale. Certes. Ils sont inquiets par les (...)

Vous souhaitez lire cet article archivé ?

Il est réservé à nos abonnés ou à l'achat à l'unité.



Achat d'articles à l'unité sur le site web

J'achète des archives