Logement
Jean-François Buet, Fnaim

3 000 fermetures d'agences et 10 000 pertes d'emplois sont à déplorer

La bassesse des taux de crédits n’a pas suffit à enrayer la spirale : ralentissement de -18,6 % de l’activité du marché résidentiel en 2012 et prix en légère baisse (-0,8 % en moyenne sur la France) ont pesé sur l’activité des agences immobilières, qui déplorent 3 000 fermetures. Quant à 2013, la Fnaim n’est guère optimiste ; Jean-François Buet, son président, livre quelques clés d’un marché déprimé et les attentes des professionnels vis-à-vis du gouvernement.

Business Immo: Quel bilan tirez-vous de l’année écoulée ? Jean-François Buet: Au cours de l’année 2012, nous avons vu les taux d’intérêt poursuivre leur baisse (...)

Vous souhaitez lire cet article archivé ?

Il est réservé à nos abonnés ou à l'achat à l'unité.



Achat d'articles à l'unité sur le site web

J'achète des archives