Carrières

Guillaume Poitrinal : « pourquoi je pars »

« Je pars sans aucun projet, après 18 ans énergiques au service d’Unibail-Rodamco 209.70€ | +1.11% , dont 8 ans à la présidence du directoire ». Dans une rencontre informelle avec quelques journalistes, Guillaume Poitrinal est revenu sur les raisons de son départ de la présidence du directoire de la seule foncière du Cac 40. Il assure que son départ s’inscrit dans « les gênes » d’Unibail-Rodamco, celles du « mouvement permanent ». « Quand on réussit chez Unibail-Rodamco, on bouge ! ». Une maxime qu’il a fait sienne à l’heure du renouvellement de son deuxième mandat de quatre ans qui s’achève le 25 avril prochain.

« Je n’ai jamais considéré que l’on était patron à vie, encore moins que patron du Cac 40 était un sacerdoce. J’ai vécu cela davantage comme une carrière de sportif de haut niveau, avec un début et une fin. Aujourd’hui, j’ai le sentiment que c’est le bon moment de partir, Unibail-Rodamco pouvant s’appuyer sur des équipes soudées et des résultats solides », a-t-il déclaré.

Sur ces projets, Guillaume Poitrinal est resté discret. Il assure qu’il ne prendra pas la tête d’une autre foncière ou d’une autre société du Cac 40. « Vous ne me verrez pas en face d’Unibail-Rodamco », a-t-il insisté. Au lendemain de la passation de pouvoir avec son successeur, Christophe Cuvillier, il se laisse 4 mois pour réfléchir sur son devenir professionnel, avec la tentation de devenir entrepreneur. En attendant, Guillaume Poitrinal entend rester un actionnaire actif d’Unibail-Rodamco (il détient 200 000 actions à titre personnel) et un client des centres commerciaux de la foncière.