Logement

50 000 - C’est le nombre de « locataires temporaires » en Hollande...

...hébergés dans des open-spaces aménagés mais aussi dans des bâtiments municipaux, des châteaux ou encore des casernes et des entrepôts inoccupés grâce à Camelot. Depuis 1993, cette société, aujourd’hui implantée dans cinq pays dont la France, loue des biens immobiliers vacants en attente de vente ou de location classique pour un loyer peu onéreux. Une alternative originale et surtout légale au squat, à mi-chemin entre le gardiennage et la colocation. Seule contrainte : être prêt à déménager à tout moment (un mois de préavis).

Mots-clés : Camelot, Colocation, Squat