Logement

« En 2013, sur les marchés où l’offre de logements est insuffisante par rapport...

Christophe Pinault © creditfoncier.com

... à la demande (cœurs de métropoles, secteurs privilégiés, stations balnéaires ou de montagnes cotées), l’évolution des prix devrait être comprise entre 0 % et - 5 %. En Ile-de-France, hors Paris, le repli devrait être de l’ordre de -5 %. Ailleurs, c’est-à-dire sur les zones moins tendues, les baisses devraient être de l’ordre de -7 % à -10 % » confirme Christophe Pinault, directeur général délégué du Crédit foncier dans une présentation du marché.