Bureau
La France reste-t-elle attractive ?

Bureau : risk is possible

Le marché des bureaux en 2013 pourrait changer de refrain. Après avoir swingué au rythme du « Core is king », il semble – enfin – balancer vers un autre univers : « risk is possible ». Il était temps… Les fonds opportunistes se frottent les mains, guettant les « bonnes affaires ». Les investisseurs institutionnels ouvrent leurs horizons. Les foncières cotées renouent avec les développements.