Commerce

« La prudence des enseignes et l’allongement des délais de commercialisation de certains projets reflètent la dégradation de la conjoncture et, en particulier, le ralentissement généralisé de la consommation des ménages »

affirme Christian Dubois dans la dernière étude de Cushman & Wakefield sur les centres commerciaux. « Toutefois, plusieurs enseignes internationales restent actives et poursuivent la mise en œuvre de leur stratégie d’expansion de manière plus sélective et opportuniste. Privilégiant les meilleurs emplacements des meilleurs centres, elles profitent notamment de conditions de bail plus avantageuses consenties par des bailleurs pressés d’assurer la commercialisation et le succès de leur projet. Parallèlement, quelques enseignes plus modestes ou moins rentables rencontrent des difficultés qui sont autant d’opportunités pour les plus grands groupes de développer leur activité », analyse le directeur général de Cushman & Wakefield.