Logement

Pénurie de logement : la gauche parisienne nie les accusations de la droite

Lors de la présentation des dossiers du prochain Conseil de Paris, les 22 et 23 avril, la gauche a réfuté les récentes accusations de Jean-François Legaret, président du groupe UMP, "d'organiser la pénurie de logements", notamment pour les classes moyennes.

"Quand on sait que 70 % des Parisiens sont éligibles au logement social, cela ne veut pas dire autre chose qu'une majorité de Parisiens (...)

Vous souhaitez lire cet article archivé ?

Il est réservé à nos abonnés ou à l'achat à l'unité.



Achat d'articles à l'unité sur le site web

J'achète des archives